Description :

Ce projet intégré dénommé « Happy Cantal » doit contribuer à l’essor de nouvelles mobilités économiques (actifs et organisations) en faveur des territoires de montagne tout en valorisant les ressources humaines potentielles qui existent, à l’instauration de nouvelles relations de coopération et de solidarité avec des acteurs de territoires économiquement forts, au déploiement de nouveaux modes d’activités ou d’organisations adaptées aux zones rurales de montagne, à démontrer qu’une société humaine en moyenne montagne est un modèle alternatif viable de vie. Ce projet doit également contribuer à atteindre les objectifs du Plan Départemental d’Insertion. Il s’intègre au Projet Stratégique Territorial Cantal 2025 qui retient un objectif démographique de croissance de 1 % de la population Cantalienne à échéance 2040 pour s’inscrire au-dessus du scénario prospectif médian de l’Insee.

Objectifs :

  • Engager un projet intégré et global visant l’accueil et l’installation de nouveaux actifs et ou de structures dans des secteurs précis (sanitaire, médico social, renouvellement des départs à la retraite, secteurs en émergence) grâce à un traitement global du processus (prospection, promotion, accueil, immersion, installation), au déploiement de modalités d’organisation du télétravail ou des téléactivités, de toutes formes entrepreneuriales, au traitement des situations rencontrées par le conjoint(e). Ce projet veillera également à répondre aux six orientations du Programme Départemental d’Insertion pour mener de front l’accueil de nouveaux actifs et l’insertion professionnelle des exclus du marché du travail.
  • Mener conjointement un ensemble d’actions à deux niveaux géographiques :
    • Niveau supra-départemental : actions ciblés de type « coup de poing » en fonction de commandes spécifiques provenant des territoires et secteurs professionnels en tension ou émergents.
    • Niveau infra-départemental : actions post prospection de mise en situation de candidats à l’installation qu’ils soient organisations ou personnes : Le recours à de nouveaux instruments de facilitation : aide aux logements, accueil temporaire sur sites de télétravail, bourses d’accueil d’étudiants, aide aux déménagements, assistance au parcours d’installation, accompagnement individuel et collectif des candidats et des accueillants (gestion de projet, modes d’organisation), prise en compte problématique du conjoint, mise en place de formations qualifiantes adaptées (liens avec valeurs culturelles, langues, diversification,…) organisées sur place.

Dimension innovante de l’expérimentation :

L’innovation vient du traitement transversal et global du processus d’installation d’une entreprise ou d’un actif sur le département en misant sur les ressources humaines externes et internes par la :

  • Mise en place à l’échelle départementale d’un Conseil de Pilotage de l’Accueil d’Activités et d’Actifs(CP3A),
  • Conduite conjointe d’actions à deux niveaux supra départemental et infra départemental conduisant à l’émergence de nouvelles combinaisons d’échelles de travail, de nouvelles coopérations, de nouveaux partenariats public-public et public-privé et de nouvelles organisations du travail pour des secteurs en tension, et émergents.
  • Conduite d’actions intégrées allant de la prospection à l’installation tenant compte de la situation et des souhaits du conjoint(e) et des besoins locaux d’insertion professionnelle.
  • Mise en place d’outils spécifiques facilitant l’installation : pratique du télétravail, logements temporaires, conditions de déménagement, bourses d’emploi, formation.

Effet de levier pour les territoires :

Il est difficile de quantifier si ce n’est de dire que le solde migratoire est aujourd’hui dans le Cantal de + 1600 pers sur 2009-2014, alors que le solde naturel est de -3364 pers sur 2009-2014. l’objectif est de réduire cette différence en améliorant le solde migratoire de la tranche 20-60 ans. Cette tranche d’âges conduit à induire une amélioration du solde naturel. Pour le territoire et ses habitants ce qui change c’est l’arrivée de nouveaux actifs, d’accéder à de nouvelles activités, de rester au pays, de renforcer la pérennité des services, la création indirecte d’activités, le sentiment d’être d’actualités et en être fier.

Modalités d’implication des habitants :

L’implication des habitants se fera lors des phases d’immersion au cours desquelles sont organisés des temps de rapprochement entre candidats et acteurs locaux venant témoigner de l’offre locale d’activités et plus généralement de la qualité de la vie sociale du territoire. Ces représentants de la société civile sont susceptibles d’être ambassadeurs du Cantal à l’occasion de rendez vous ciblés de prospection et de promotion (niveau supra départemental du projet). L’implication des habitants sera suscitée lors des temps forts de restitution et de prise de parole sur les questions de recrutement, d’installation de nouveaux actifs et d’insertion professionnelle. Elle se fera également lors des formations déployées à destination des acteurs impliqués dans la vie associative, économique ou politique locale.

Dimension reproductible :

Le projet se veut reproductible dans son ensemble, être à la portée budgétaire de maîtres d’ouvrage publics car le sujet est structurel et nécessite une action au long cours. L’expérimentation doit porter sur la faisabilité du dispositif, son efficacité, sa reproductibilité et son adaptabilité selon les territoires.

Adresse

Notre adresse:

28 Avenue Gambetta - 15015 AURILLAC

GPS:

44.9268849, 2.4458113000001

Téléphone :

-

E-mail:

-

Web:

-

Item Extension

Structure(s) porteuse(s)